Transformation digitale innovation service juridique
Blog Juriste d’entreprise
# Cas d'usage
3 min

Transformation digitale et innovation du service juridique

14/11/2022
13/12/2022

La transition numérique se développe dans les entreprises depuis une décennie. La crise majeure de la COVID-19 a accéléré le processus. Les innovations technologiques se sont frayé une place dans les services juridiques. De nouveaux outils dessinent une nouvelle organisation du travail. Les Legaltech et l’intelligence artificielle bousculent l’aspect traditionnel de la profession. La fonction du juriste évolue, s’enrichit. Si le changement peut être source d’amélioration, accompagner les équipes dans la réussite de celui-ci est salutaire.

Un paysage juridique qui se digitalise

Les innovations technologiques et services novateurs investissent le marché du droit qui traverse une période de fortes mutations.

L'arrivée des Legaltechs

Fruit d’une rencontre entre le droit et la tech, les Legaltechs bousculent les codes du marché juridique. Ces start-up d’inspiration anglo-saxonne proposent une large palette de fonctions à l’attention des professionnels et des particuliers. Leur développement ne cesse de croître. Elles s’érigent en véritables partenaires des juristes et des entreprises sans département juridique en interne.

215 Legaltechs recensés par l’Observatoire du Village de la justice

Un marché en croissance

57,8 millions d’euros1, c’est le montant levé par les Legaltechs en 2021

Offre de services

  • Production automatique de documents juridiques
  • Système de signature électronique
  • Aide à la création d’entreprise
  • Veille juridique
  • Exécution des contrats et conformité RGPD
  • Gestion des litiges
  • Mise en relation avec un professionnel du droit
  • Aide administrative et comptable

Cette liste non exhaustive met le point sur des tâches répétitives et chronophages. L’automatisation s’opère au profit d’un gain de temps. Les missions à plus forte valeur ajoutée prennent le dessus.

L'intelligence artificielle au service du droit

Pilier de l’innovation digitale, l’intelligence artificielle fait parler d’elle. Ces prouesses technologiques imitent le fonctionnement humain de sorte à répliquer certaines tâches habituellement menées par l’homme.
Plusieurs technologies, telles que le machine learning ou le Natural Language Processing (NLP), sont déployées. La puissance de la blockchain et son caractère irrévocable assurent les enjeux de cybersécurité et de protection de données.
Tous ces procédés participent à l’évolution du métier de « juriste augmenté ».

Le métier de juriste se transforme

Au sein d’une direction juridique innovante, la fonction du juriste se veut plus stratégique. En plus d’apporter un regard d’expert sur les questions de droit, il devient un partenaire essentiel dans la prise de décision.
La profession se modernise avec l’usage des outils numériques. Viser la performance en préservant l'aspect humain est l'objectif.

Le juriste occupe une place centrale en entreprise. Cette position l’invite à :

  • Communiquer avec l’ensemble des services opérationnels ;
  • Rendre les textes légaux accessibles à tous ;
  • Simplifier les process.

Dans le cadre d’une thèse au sujet de l’impact de l’innovation digitale sur le marché du Droit, l’auteur Olivier Chaduteau, questionne 334 juristes.
Les résultats mettent en avant les données suivantes :

  • Une baisse2 de 40% de leurs activités administratives ;
  • Une augmentation de 50% des activités de management.

Ces chiffres manifestent la transformation opérée au sein des directions juridiques. Les tâches à forte valeur ajoutée l’emportent.
Cette nouvelle organisation du travail hisse vers le haut le besoin de productivité et performance des professionnels du droit. Les technologies disruptives marquent un tournant dans un marché où la compétitivité s’accélère.
La machine ne remplace pas l’individu. Elle le soulage des tâches fastidieuses et facilite le traitement de données en masse pour laisser place à la prise de décision.

Réussir la transformation digitale

1)  Impliquer les équipes
Tous ces changements ne s’opèrent pas sans épine. Chaque projet d’évolution rencontre des réfractaires. Mettre l’humain au cœur du processus est indispensable.
La digitalisation de la direction juridique a un impact sur les autres services. L’aspect transversal de la fonction juridique doit servir le projet de transformation afin d’assurer sa réussite.
Il convient d’inclure les équipes dans le choix des outils et des stratégies de réorganisation. Impliquer les acteurs constitue 50 % de réussite du projet.
Et pourquoi ne pas utiliser une innovation juridique pour fédérer les troupes ? Le Legaldesign fait mouche. Présenter le projet de digitalisation à l’aide d’éléments visuels de type cartographie finira de convaincre les plus réticents. Imager et simplifier le propos sans lui faire perdre de sa substance, communiquer avec pédagogie, c’est toute l’ambition du Legaldesign.

2)  Accompagner, former le personnel
Parmi les offres des Legaltechs et des éditeurs de logiciels, le choix d’un outil s’avère complexe.
Avant de se lancer dans le sourcing de technologies de pointe, mettre à plat les besoins et objectifs de la direction juridique est capital. Ce travail de réflexion présage un échange qualitatif avec le prestataire choisi.
Ce dernier doit être à même d’accompagner et de former vos collaborateurs pour une implémentation optimale.

Sources de l'article :

1 https://bit.ly/3HJh7CK
2 https://bit.ly/3hySXjI

Articles recommandés