Soigner la communication de son cabinet d'avocat récemment créé
Blog Avocat
# Avocat collaborateur
12 min

Créer son cabinet d'avocat #3 - soigner sa communication

1/2/2024
February 6, 2024
Partager l’article
Sommaire
Suite et fin de cette série d'articles dans lesquels Justine Bachelet, avocate au barreau de Versailles partage avec nous son expérience de création de son cabinet d'avocats. Après la fin de la collaboration et les modalités pratiques de l'installation, elle aborde aujourd'hui la nécessité de communiquer pour bien lancer cette nouvelle activité.

Cette fois ça y’est, le cabinet est installé ! Il faut maintenant développer son activité et donc, son portefeuille de clients et de dossiers. Pour cela, il est indispensable de communiquer au sujet de l’ouverture de sa structure d’une part et de son activité d’autre part. Cette communication peut prendre plusieurs formes et passer par plusieurs canaux.

Les réseaux professionnels

Le premier et le principal des réseaux à actionner est son réseau professionnel. Il est en effet évident que les professionnels du droit peuvent se recommander entre eux et ainsi être apporteurs d’affaires les uns pour les autres. Il faut donc impérativement parler de son installation à l’ensemble de son entourage professionnel : confrères, greffiers, assistantes, administrateur ad ’hoc, policiers, travailleurs sociaux etc. Il ne faut pas hésiter à parler de la création de son cabinet à toutes les personnes avec lesquelles on a l’habitude de travailler ainsi qu’à toutes celles avec lesquelles on pourrait avoir l’occasion de travailler.

J’avais expliqué dans un article précédent avoir fait le choix d’installer mon cabinet au cœur de Versailles afin de pouvoir bénéficier de la « vie de palais ». Cette proximité du Palais de Justice permet de croiser très régulièrement des confrères, des greffiers, des magistrats et d'autres professionnels du droit en général à qui on peut rappeler que l’on crée sa structure et qu’on est donc disponible afin de prendre en charge de nouvelles affaires.

L’information des confrères peut également être faite au détour d’un échange dans un dossier déjà en cours ou lors de soirées ou évènements organisées par les barreaux ou par d’autres professionnels. Le premier conseil donné par mon comptable lorsque je l’ai informé de mon installation prochaine était d'ailleurs : sortez, sortez, sortez !

De manière générale, les barreaux organisent plusieurs soirées au cours de l’année avec en tête d’entre elles la rentrée solennelle du barreau. Il faut vraiment ne pas hésiter à participer à ces évènements qui sont l’occasion en premier lieu de passer un bon moment avec ses confrères hors du cadre professionnel et permet en second lieu d’échanger sur son expérience, sa carrière et, potentiellement, de donner l’idée à des confrères de nous adresser des dossiers.

On peut également envisager d’organiser soi-même un évènement. En ce qui me concerne, j’ai pour projet d’organiser une petite soirée d’inauguration lors de l’ouverture du cabinet afin de réunir les personnes avec lesquelles j’ai l’habitude de travailler. Un petit moment de convivialité afin de faire découvrir les locaux et de célébrer cette grande étape de ma carrière !

De façon plus formelle et plus classique, il peut également être intéressant de faire imprimer un petit carton afin d’informer de l’ouverture de sa nouvelle structure à déposer en salle des cases par exemple aux confrères avec lesquels on est le plus en lien. Transmettre un support papier peut avoir un impact plus marquant qu’un simple mail qui est généralement lu (et oublié…) plus rapidement.

Informer ses clients

Après avoir informé son réseau professionnel, il faut également communiquer auprès de ses clients de l’ouverture de son cabinet. Cette information peut par exemple passer par une signature d'e-mail qui détaillera ses nouvelles coordonnées ainsi que sa nouvelle adresse. Il est préférable d’anticiper un peu la mise en place de cette information afin que la bascule vers les nouvelles coordonnées soit effective lors de l’entrée dans les nouveaux locaux.

Cette démarche est d’autant plus importante lorsqu’on quitte une collaboration dans la mesure où, bien souvent, on doit abandonner la boite mail du cabinet afin de créer sa propre adresse. Il est donc indispensable que chaque client personnel concerné par un dossier en cours en soit informé de son changement de statut.

Enfin et dans ce chapitre dédié à la communication non digitale, on ne peut faire l’économie d’évoquer la carte de visite, indémodable et très pratique à transmettre à ses nouveaux et/ou potentiels futurs clients ou apporteurs d’affaires. On peut à ce sujet noter l’existence récente d’une carte de visite électronique qu’on place sur le smartphone de son client afin de télécharger directement ses coordonnées dans le répertoire de l’appareil.

On peut également ajouter que chacun est libre de juger de l’opportunité de faire fabriquer des goodies à l’effigie de son cabinet (stylo, bloc note, porte clé…) qui seront distribués aux clients. Chaque avocat est également libre de consacrer du temps à dispenser des formations aux étudiants ou aux autres professionnels du droit, démarche qui apporte une visibilité certaine auprès des auditeurs.

Une communication digitalisée

Afin de traiter sa stratégie de communication de manière complète, il est incontournable de procéder à la création du site internet de son cabinet. Celui-ci peut être propre à chaque avocat ou être créé pour l’ensemble des membres du cabinet.

Un site Internet pour son cabinet

Classiquement, le contenu du site doit être respectueux des principes déontologiques gouvernant la profession, et validé par le conseil de l’ordre avant d’être mis en ligne. Pour le reste, pas de règle… le but est de créer un site internet qu’on estime être en adéquation avec son activité et sa pratique professionnelle. On peut alors y regrouper toutes les informations que l’on souhaite (parcours professionnel, modalités de fixation des honoraires, blog, articles de presse, rédaction de contenus etc).

Beaucoup de société proposent des prestations de création de site internet avec référencement naturel ou payant (Adwords) qui permet de positionner son site dans les moteurs de recherche, principalement Google. Les prix de ces prestations sont assez variables et il ne faut pas hésiter à faire réaliser plusieurs devis. Le plus souvent, ces prestataires s’occupent également de l’achat du nom de domaine avec en option la création d’une adresse mail dédiée qui permet de bénéficier d’une adresse mail "avocat@nomdedomaine.fr", laquelle apparait plus professionnelle qu’une adresse Gmail, Hotmail, Orange etc.

J’ai en ce qui me concerne fait le choix d’acheter une adresse e-mail rattachée à mon nom de domaine afin de renforcer l’identité de mon cabinet. Pour transmettre une image cohérente de sa structure et de son activité, il est important de développer une réelle identité visuelle qui passera par un thème couleur, un logo, une police particulière etc. Cette identité visuelle pourra alors être déclinée sur l’ensemble des supports de communication mais également sur son papier à en-tête et ses emails.

Par ailleurs, en 2023, il semble que même les avocats ne peuvent négliger les réseaux sociaux. Le réseau professionnel digital le plus classique demeure Linkedin qui permet d’une part de communiquer sur son activité mais également de gérer des recrutements, de répondre à des offres de collaborations etc. Certains avocats alimentent quotidiennement leur page Linkedin qu’ils utilisent un peu comme un blog afin de communiquer des billets d’humeur, les actualités de leur vie professionnelle, leur succès dans les dossiers etc… Il est certain que plus un profil ou page sur un réseau social est alimenté, plus il permet d’augmenter sa visibilité.

Avocats et réseaux sociaux

De nombreux avocat ont également investis d’autres réseaux tels Facebook ou Instagram. Il faut là encore être extrêmement prudent en ce qui concerne le respect des principes de la profession et notamment les obligations de modération et de délicatesse. De la même façon, il convient d’être particulièrement rigoureux en ce qui concerne le respect du secret professionnel.

Bon nombre d’avocats utilisent les réseaux sociaux afin de communiquer au sujet d’une cause ou d’un domaine dans lequel ils interviennent tout particulièrement : protection de l’enfance, droit routier, droit du sport etc. L’utilisation des réseaux sociaux peut également avoir pour objet de faire découvrir son activité, sa façon de travailler, son quotidien d’avocat ; la profession est connue de tous et pourtant très méconnue dans sa réalité.

J’ai pour ma part fait le choix d’expérimenter la création d’un compte Instagram que j’ai pensé comme un mode de partage de la réalité du quotidien d’un avocat qui intervient notamment au soutien des intérêts des mineurs victimes. Le but est de faire connaitre mon activité bien entendu mais également de partager avec les justiciables la réalité du monde judiciaire.

Les évènements digitaux

Dans la catégorie de la communication digitale on peut aussi citer la participation à certains évènements plus ou moins médiatiques tels que débats, webinar, émission de télévision ou de radio. La mise en place de cette voie de communication permet clairement d’augmenter la visibilité de son cabinet mais peut aussi être assez risquée notamment lorsqu’on intervient en matière pénale. Il est capital d’être très prudent dans les propos tenus auprès de journalistes notamment et de veiller au scrupuleux respect du secret professionnel et du secret de l’instruction.

En ce qui me concerne, j’estime que l’exercice médiatique nécessite une véritable préparation et que les déclarations de sorties d’audiences doivent être absolument mesurées et maitrisées

En définitive, les modes de communication au sujet de son cabinet et de son activité sont multiples. Il ne faut pas hésiter à faire preuve d'imagination et à consacrer du temps à sa communication. C’est un investissement certain sur le développement de son cabinet.

Retouvez les premières parties de cet article : #1 - par où commencer et #2 - trouver et équiper ses locaux

{{auteurs}}

Vous souhaitez en savoir plus sur la création de cabinet d'avocat ? Inscrivez-vous dès à présent à notre webinar du 16 février 2024 à 11:00  "3 étapes clés pour créer et développer son cabinet"
S'inscrire
Justine Bachelet
Justine Bachelet
Avocate
Barreau de Versailles

Articles recommandés

Inscrivez-vous à notre Blog